posts de janvier 2008


L’internet et la danse des sorciers

img3769.jpg

…….Côte d’Ivoire: Réunion du CPC du 24 Janvier. L’internet et la danse des sorciers   

Conformément aux accords de Ouagadougou qui courent inexorablement vers leur douzième mois dans quelques semaines, les trois présidents et le premier ministre qui étaient réunis sont sortis avec des propositions absolument fantastiques! Youppie!!!  En effet, selon le communiqué officiel, “s’agissant du processus électoral, les membres du CPC ont décidé d’accélérer le processus électoral, notamment par : -Le respect des dispositions des accords antérieurs relatives aux candidatures sans exclusive à l’élection présidentielle ; 

-Les facilités d’inscription sur les listes électorales des nouveaux majeurs et des Ivoiriens qui ont bénéficié des jugements supplétifs d’acte de naissance délivrés au cours des présentes audiences foraines ; -La réduction du délai légal de publication de la liste électorale ; -La publication sur internet de la liste électorale -La représentation de toutes les parties signataires de l’accord de Linas Marcoussis dans les bureaux des structures déconcentrées de la CEI”

Si je reviens sur ce communiqué, c’est bien pour deux raisons: sa similitude avec les autres déclarations de bonnes intentions au goût de café au lait servies aux populations ivoiriennes qui pourtant attendent du concret de ces cinq personnes qui gouvernent effectivement le pays, et surtout le côté absolument effarant de certaines propositions qui, à mon avis, mérite analyse. 

En effet, vu la situation au Kenya qui n’a pas encore trouvé de solution idoine, nos dirigeants hyper sérieux ont pensé qu’il fallait permettre l’inscription des personnes sur les listes. Mais encore fallait-il qu’ils y ajoutent l’internet comme moyen …moderne. Mais diantre, quelle garantie -selon eux- peut apporter la mise en ligne de la liste électorale? 

Nous voulons qu’on nous explique: 1-Comment l’internet peut garantir que tout le monde est inscrit sur la liste lorsque tout le monde n’a pas accès au net au pays? 2- Comment l’internet peut garantir la transparence du processus d’identification quand il est avéré que malheureusement ce système peut se révéler dangereux pour quiconque l’utilise sans précaution, pour ne pas dire sans garantie sécuritaire? 

3-Dans ces conditions, quelle validité aurait une liste publiée sur le net mais qui peut être sujette à caution à cause justement des possibilités de traficotage, sinon de piratage dans un contexte dominé par les limites diverses de nos systèmes administratifs et autres? 4- Est-ce que les participants ont l’exemple d’un pays au monde qui a publié sa liste électorale sur le net pour quelque raison que ce soit? Vraiment je suis désolé, mais je crois que ces cinq dirigeants, ne veulent soit pas aller dans la bonne direction, soit on pourrait dire qu’il y a un vrai problème de compréhension de choses qui paraissent pourtant simples. 

Car ce qui compte dans le processus de l’identification de la population, ce ne sont ni les Cdroms que la CEI remettra aux partis, encore moins le NET qui garantiront l’efficacité du processus. Nul ne peut vérifier l’inscription des potentiels électeurs sur les listes électorales hormis les électeurs eux-mêmes. C’est pour cela qu’en lieu et place du net, il faut publier les listes dans les potentiels bureaux de vote et amener les personnes à les valider sur quatre semaines maximum. Voilà la bonne et unique méthode qu’il faut utiliser pour faire une identification rapide, efficiente et hautement sécurisée. De toutes les façons, les représentants des partis et candidats pourront vérifier toutes les données sur place. 

Faire autre chose, c’est tout simplement chercher  à distraire une fois de plus les Ivoiriens qui ne sont plus dupes du jeu de sorcellerie en plein jour. Les sorciers, eux au moins, se cachent la nuit pour agir, même si certains se font surprendre par le jour et sont obligés de tomber des sommets des arbres. C’est certainement parce qu’ils pensent que les Ivoiriens ne voient rien qu’ils peuvent même mélanger Ouaga et Marcoussis. Mais là, c’est une autre histoire sur laquelle je reviendrai. 

UN AUTRE DELIRE…

AFFAIRE IB: Un autre délire à Abidjan! 

Je veux reprendre un peu mes activités intellectuelles en revenant sur l’affaire dite IB du nom du frère aussi appelé le basketteur en raison de sa taille de pratiquant de la NBA. Si je reviens sur cette affaire, ce n’est nullement parce que le frère m’a cité dans sa fameuse vidéo mais bien parce que, dans la forme comme le fond, l’acte nous ramène aux fondamentaux de la crise que traverse notre pays depuis 1990. 

Dans la forme 

Tout d’abord, la vidéo, dans son introduction, nous donne l’image de deux blancs qui s’apprêtent à aller en mission en Afrique.  Question: Quelle mission impose à ces acteurs de bien se positionner dans l’espace et le temps comme si l’intention était de bien faire le compte-rendu détaillé du travail sur le terrain? 

Par ailleurs, on voit bien dans la séquence une que ce sont les deux lascars qui s’emploient à mettre en confiance le putschiste devant l’Eternel que IB s’est finalement fait comme réputation. Comment, et c’est là encore une autre question, quelqu’un qui a planifié une opération depuis plus de huit mois peut-il être  si hésitant, sinon absent spirituellement dans sa propre conspiration? Là encore la forme et les gestes situent largement sur l’origine et les objectifs de ce film qui frise plus la Téléréalité qu’une véritable conspiration contre un régime. 

Dans le fond 

Des questions que je me pose restent désespérément sans réponse. En effet, pour commencer par la fin du film, je ne peux pas comprendre que les conspirateurs se promènent dans Abidjan avec les preuves de leurs méfaits, c’est-à-dire, le document filmé depuis Paris en passant par le Bénin et ensuite Abidjan. C’est comme quelqu’un qui vient voler une maison et qui reste sur la route et crie “Je suis le voleur qui vient vous voler dans quelques heures”. “Allô, est-ce que vous m’entendez? Je suis le voleur qui vient vous voler dans quelques heures”. Et alors, ce qui devrait arriver arriva: le voleur est arrêté et du coup tout le monde crie au voleur! N’est-ce pas là une autre insulte à notre intelligence? 

En réalité 

Le film est trop simple pour devenir un best-seller dans les Box Office hollywoodiens. Je dirai même, comme l’autre, c’est absolument délirant! Car dans les faits, ce film a permit de remettre le processus électoral aux calendes grecques c’est-à-dire, à une autre date. Le désarmement n’est plus possible parce que IB menace Soro. Voilà donc un complot qui profite à ceux qui étaient visés. IB lui-même en sort “grogui”, au tapis, KO technique! 

IB, s’il voulait se moquer des fescistes, vient encore une fois de perdre la face devant Bogota qui vient de lui administrer une grande leçon de tactique: sans bouger, il a terrassé son ennemi. Un vrai fesciste celui-là! Grâce à son pire ennemi, il peut rester à la primature longtemps. En tout cas, je ne suis pas étonné que Claude Sahi -alias l’enfant mystère- ait crié pour sauter par dessus bord. Un autre fesciste très technique! 

Lorsque j’ai rencontré IB à sa demande en Octobre 2004, et ce, par le biais d’autres fescistes, il sortait de détention provisoire des mains des services français. Je lui avais prodigué des conseils notamment de quitter les salles de complot pour entrer dans l’ère des pratiquants de la politique. Apparemment, mes conseils sont tombés dans une oreille rocailleuse. Je le remercie pour avoir permis au système de la gestion de connivence et de pillage qui ronge notre pays de pouvoir se perpétuer sans vergogne. Comme le dirait le Vieux Félix: qui l’a envoyé?

Rognacpourtous |
Mouvement Républicain Français |
Municipales à Périgueux ? E... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michel TAMISIER - SAINT-YRI...
| ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-...
| courrierapolitique